Travaux de la Maison des Associations : nos associations ont intégré leur nouveau quartier

Début novembre, les travaux de la Maison des Associations ont débuté par le désamiantage des ­bâtiments. La fermeture du site, inévitable pour raisons de sécurité, a concerné la vingtaine d’associations qui ­utilisent l’équipement. Soucieuse de les accompagner et d'assurer la poursuite de leurs activités, la Ville a mis en œuvre un hébergement transitoire. Témoignages des Photophiles (69 adhérents) et de l’Association Villennes Bienvenue (602 adhérents).

 

VInfos : depuis le 4 novembre vos activités se déroulent au sein des modulaires, comment avez-vous vécu ce changement ?

Anne Petit, présidente des Photophiles : La nouvelle a été rude, car source d’inquiétudes. Nous avons dû faire des compromis et nous réorganiser, mais nous comprenons la fermeture du bâtiment au regard des travaux entrepris.  Le modulaire mis à notre disposition dispose du confort nécessaire à la tenue de nos séances, en attendant la nouvelle Maisons des Associations. Il est certain que sans ces aménagements nous n’aurions pu poursuivre nos activités, ce qui aurait été extrêmement pénalisant pour le Club. Entre annuler toute activité pendant les travaux ou essayer de trouver des solutions pour maintenir au mieux celle-ci, fort heureusement la Ville a proposé cette solution d’héber­gement provisoire.

Odile Poimbœuf, Présidente d’AVB : Nous étions aussi inquiets pour la poursuite de nos activités, d’autant que celles-ci sont entrées dans le quotidien de nos adhérents. 

Le changement a été plutôt bien vécu, avec des adaptations propres à chacun. Il nous permettra de réintégrer une Maison des Associations agrandie et rénovée, et certainement plus adaptée aux besoins des associations utilisatrices.

VInfos : les mesures d’accompa­gnement mises en œuvre par la Ville sont-elles satisfaisantes ?

AP : Oui, en ce qui nous concerne. Nous avons eu plusieurs réunions afin d’expliquer nos activités et nos besoins ont été respectés en majeure partie. Nous sommes conscients du coût d’un tel chantier pour la Ville et des efforts que chacun doit effectuer en vue d’une finalisation positive.

OP : Les mesures prises m’ont paru adaptées et suffisantes, et ont respecté au maximum nos demandes d’aménagement. A chaque étape du projet, nous avons été conviés à des réunions d’informations, ce qui nous a permis d’apporter “notre pierre à l’édifice”.  Et nous avons pu nous rendre compte du coût financier engagé par la Ville et de l’ampleur des travaux. 

Je tiens à remercier toute l’équipe de la mairie et des services techniques qui nous accompagne dans cette transition, afin qu’elle soit la plus facile possible.

 

[Article paru dans le "Villennes Infos N° 27" - Décembre 2019]

.
.